Mille Germanii: base de données
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-57%
Le deal à ne pas rater :
Autoradio JVC KD-X351BT – Bluetooth (ODR 30€)
39.99 € 93.72 €
Voir le deal

Molecular Confirmation of YERSINIA PESTIS in 6th century Bavaria

Aller en bas

Molecular Confirmation of YERSINIA PESTIS in 6th century Bavaria Empty Molecular Confirmation of YERSINIA PESTIS in 6th century Bavaria

Message  Alex-v. le Jeu 16 Mai - 5:43

Alex-v.
Alex-v.
Admin

Messages : 649
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : Picardie

https://241-752.forumgratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Molecular Confirmation of YERSINIA PESTIS in 6th century Bavaria Empty Re: Molecular Confirmation of YERSINIA PESTIS in 6th century Bavaria

Message  Alex-v. le Jeu 16 Mai - 6:01

Un groupe d'anthropologues biologiques allemands éffacent des doutes au sujet de l'agent de la peste Justinienne: ils ont démontré de façon concluante que Yersinia Pestis a provoqué une épidémie dans un cimetière de Bavière du 6ème siècle (loc. :Asccheim). Harbeck & al (2013) fournissent une réfutation convaincante des théories antérieures sur l'agent étiologique de la peste Justinienne; revenant au même cimetière où la peste a été précédemment citée, deux laboratoires indépendants qui ont des normes les plus modernes pour prévenir une contamination, ont confirmés Yersinia Pestis à partir de plusieurs restes d'inhumations différentes; ce qui en fait le premier cimetière médiéval où la peste a été caractérisée.

Le cimetière d'Asccheim est en Bavière, en dehors de Munich. Il contient les restes de 438 sujets avec un nombre anormalement élevé de plusieurs tombes, mais sans aucun charnier désordonné. Les 19 sépultures multiples contiennent deux à cinq personnes disposées en lignes. Ce cimetière, daté de 500-700 AD avec le C14 courvre en fait la période 530 - 680, donc toutes les tombes sont compatibles avec la pandémie de 541 et ses conséquences. Harbeck et al (2013) ont testé 19 sujets à partir de 12 tombes: huit échantillons positifs mais seulement un a produit assez d'ADNa pour permettre un génotypage SNPs au moins partiel. Ajouté à l'article précédent, cela fait 11 individus positifs dans ce cimetière.
Compte tenu de la survie fragile de l'ADNa, la combinaison de ces deux documents donne 11 individus positifs sur 21 testés, un très bon taux de réussite! Il s'agit d'un cimetière où le test à l'antigène F1 serait intéressant, puisque il peut être utilisé sur l'ensemble du cimetière sans engendrer de grands frais ou un lourd travail. Plus sensible que l'ADNa, le test de l'antigène pourrait nous dire le pourcentage de décès de la peste dans le cimetière.

L’échantillon A120 a été examiné (ndt: amplification génomique?) à plusieurs SNPs et connecté à une région précoce de l'arbre phylogénétique (section 0.ANT). Cela rend la peste Justinienne isolée des autres échantillons de la peste noire (cf cases jaunes ci-dessous) de Smithfield. Cette section présente un seul point de divergence: 0.ANT1 (situé au noeud 4). La date de prédiction pour les nœuds de la diversité de cet arbre s'adapte à la peste Justinienne puisque tombe exactement dans cette région. Les échantillons modernes qui forment cette région de l'arbre phylogénétique viennent tous d'Asie centrale (Tibet), ce qui suggère que la peste noire et la peste Justinienne sont originaires d'Asie. Dans l'ensemble, tout correspond bien aux attentes que l'on avait concernant cette première pandémie.

Traduction AV pour Milles germanii
Alex-v.
Alex-v.
Admin

Messages : 649
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : Picardie

https://241-752.forumgratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum